Une installation en direct ne devrait pas peser lourd. Un clavier maître de 88 avec une action de marteau est plutôt contre-productif. Pour la pondération des clés et l’action du marteau, il faut de la masse – c’est ce qui pèse. Le poids de ces appareils est alors compris entre 14 et 20 kg. Si la mobilité est le principal problème, les appareils dotés d’un clavier à demi-poids, qui sont généralement plus légers, sont remis en question. Une conception compacte est également importante.

On peut citer comme exemple le ICON iKeyboard 8S VST ou le Nektar Impact LX88+. La sensation de jeu n’est en fait pas exceptionnelle, mais reste proche de celle d’un piano. Les claviers sont déjà extrêmement souples, ce qui présente également l’avantage de permettre de jouer d’autres sons comme l’orgue, le clavicorde, le piano électrique, les cordes, etc. Outre un piano VST, les logiciels qui offrent d’autres sons pour jouer en direct, comme Apple Main Stage ou Gig Performer en combinaison avec d’autres instruments logiciels, sont également une bonne idée.

Rien ne doit l’être, mais tout fonctionne !

PianoSelon cette devise, le clavier Arturia KeyLab 88 Masterkeyboard serait déjà une solution polyvalente. Mais l’Arturia KeyLab 88 est bien plus qu’un appareil pour débutants. Il offre un large éventail de fonctions de contrôle pour commander le logiciel DAW et jouer des instruments logiciels.

Vous n’avez pas besoin d’une station de travail pour démarrer, car le KeyLab 88 est livré avec des instruments logiciels. Et ils travaillent même de manière autonome. Elle comprend la bibliothèque de synthétiseurs Analog Lab avec des milliers de sons préréglés provenant des émulations de synthétiseurs vintage d’Arturia. Sont également inclus les pianos logiciels Arturia Piano V et le Grand Piano de l’UVI. Le KeyLab 88, de conception robuste, coûte environ 750 euros. Le clavier à marteaux n’obtient pas les meilleures notes, mais il joue de manière absolument passable.