Le festival responsable de Durga Puja

Dans le nord de l’inde et particulièrement au Bengale occidental, la fête de la mère appelée Navatri ou Durga-puja. Elle est célébrée en grande pompe du 26 septembre au 29 septembre. C’est une fête qui a une origine très intéressante.
Quelle est l’origine de la fête de Durga-puja ? Comment se célèbre-t-elle ? Et quel est son importance pour la culture indienne ?

Un festival pas comme les autres ?
Comme beaucoup d’autres fêtes indiennes, ici le festival de musique Puja trouve son origine dans la mythologie hindoue. Selon l’histoire, un roi démon du nom de Mahishasura est devenu invincible grâce à une faveur du Dieu Shiva, il ne put être vaincu. Dans le souci de mettre un terme aux agissements malfaisants du roi démon, les Dieux fusionnaient leurs pourvois. Ils donnaient naissance à la force primordiale ou le Shakti, qui est la déesse Durga et qui terrassa le roi démon.

Comment se célèbre-t-elle ?
Le festival de musique Puja débute à partir de Shashti (6e jour du festival de Navatri) et prend fin par Dashami (le 10e jour). Dès le shashti a lieu la cérémonie de Bodhon ou Akaal Bodhan. Il donne vie à la statue et marque le commencement des rituels à la déesse. Les pandals sont construites pour l’occasion. Des statues en toute matière et de tous pas sont fabriquées à cette occasion. Le festival de musique Puja prend fin dans la soirée de Dashami par la cérémonie de Boron Les femmes tournent autour de la statue en faisant des offrandes à la déesse. C’est un adieu avec espoir qu’elle revienne l’année prochaine.
 

Son importance pour la culture indienne ?
Le festival de musique Puja est très important pour la culture hindoue. Ils la célèbrent avec des offrandes et des cadeaux. La population s’y prépare depuis des semaines. Des milliers de pandals sont construit et montre la réputation de la fête. De nombreux pèlerins font le déplacement avec admiration et ferveur. Faites un voyage en Inde pour prendre part à ces festivités.

Le festival de musique Puja est la plus grande fête hindoue et se célèbre avec effervescence. En cette période les villes indiennes ne dorment pas et festoient. Les lumières des temples sont innombrables et rivalisent de créativité.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *